Quels sont les piliers de la cybersécurité ?

Cybersécurité

Publié le : 01 juillet 20227 mins de lecture

Aujourd’hui et plus que jamais, la protection des données est une priorité à cause des cyberattaques et des cybercriminels qui augmentent en nombre. Cependant, la mise en place de stratégies qui peut améliorer et optimiser la sécurité de l’information dans les différentes organisations de tous les secteurs doit prendre en compte les piliers sur lesquels elle repose. En effet, la cybersécurité repose sur le renforcement de trois capacités :

  • Confidentialité

  • Intégrité

  • Disponibilité

Ces trois éléments sont importants pour la protection des données. Ils sont la clé d’une politique efficace sur les technologies de l’information. Elle doit avoir pour but de favoriser les flux d’échange de données dans une organisation comme dans un pays entier sans que les utilisateurs craignent pour les informations qu’ils transmettent

Confidentialité

Il s’agit ici de la confidentialité des données. Ce pilier concerne les actions menées pour assurer que les informations confidentielles et sensibles ne soient pas exposées aux cybercriminels, notamment aux piratages et aux vols. L’objectif est de garantir qu’elles soient protégées des cyberattaques.

Dans une entreprise, il y a une personne affectée à la gestion de la sécurité de l’information. Dès lors qu’il ne suit pas à la lettre les mesures de protection des données, l’organisation peut en être affectée.

Cependant, il n’y a pas de recette magique pour garantir la protection des données à 100 %. Toutefois, il est possible d’accroître leur sécurité comme ne donner accès à certaines informations qu’aux personnes qui en ont besoin.

Dans ce contexte, il est important que l’autorisation d’accès soit accordée en considérant les niveaux hiérarchiques. Cela consiste à permettre à des employés affectés à des postes supérieurs d’accéder à d’importantes quantités de données et moins de données à au personnel occupant des postes inférieurs.

La procédure de hiérarchisation se base sur la classification des données en fonction de critères précis. À titre d’exemple, certaines données sont accessibles au personnel dirigeant et aux managers si elles pouvaient avoir un impact important sur l’entreprise au cas où elles seraient affectées par des cyberattaques. Cela permet entre autres aux organisations de mettre en place des mesures plus ou moins rigoureuses pour protéger leurs données.

Du côté des moyens techniques qui assurent la confidentialité, les organisations peuvent utiliser un système de cryptage des données, d’authentification à deux facteurs, de vérification biométrique et autres. Ainsi, il leur est plus facile d’identifier les utilisateurs qui accèdent à leurs informations.

Intégrité

L’intégrité est le pilier qui concerne les mesures permettant de contrôler si les données sont exactes et cohérentes. Ce pilier concerne aussi le maintien des systèmes d’entreprise utilisés durant les processus ou son cycle de vie.

Par rapport à l’intégrité dans la cybersécurité, les organisations doivent assurer la création, la circulation et le stockage des données ne soient pas influencés par une intervention extérieure qui puisse les altérer ou les corrompre.

En ce sens, l’intégrité permet de garantir que les informations sont authentiques. Les données ne peuvent donc être modifiées s’il n’y a pas eu d’autorisation.

Plusieurs moyens sont utilisés pour que ce pilier puisse être optimal :

  • Affecter les autorisations d’accès aux employés concernés.

  • Déployer des systèmes permettant de repérer les données ayant subi des altérations circulant sur le réseau, apparaissant durant les pannes ou les événements non liés à l’activité humaine.

  • Combiner les mesures prises pour garantir l’intégrité des données stockées

Disponibilité

La disponibilité est le pilier qui porte sur le temps d’utilisation et l’accessibilité aux données et aux systèmes d’une entreprise. Ces critères sont définis pour que les informations soient consultées au moment opportun.

Il faut savoir que lorsque les données ne sont pas indisponibles, notamment les données commerciales, les conséquences pour une organisation peuvent être graves. Cela peut entraîner une interruption des activités, une baisse de la production, car les systèmes ou les analyses des données en vue de mener une stratégie marketing efficace sont suspendues.

Cependant, ce type d’incident peut être évité en mettant en place des processus de maintenance rapide du matériel et d’élimination des conflits logiciels tout en utilisant des programmes compatibles avec l’activité de l’entreprise et une structure technologique qui veille à entretenir les données.

Sur ce pilier, la technologie est à mettre en avant pour sécuriser les informations. Ainsi, les organisations ont à disposition plusieurs solutions qui améliorent le flux de travail et assurent la confidentialité et l’intégrité des données.

Pour ce qui est de la sécurité de l’information, il est possible d’utiliser une signature numérique. Cela réduit la paperasserie et l’utilisation de documents physiques. Elle permet aussi de mettre en place plusieurs couches d’authentification pour contrôler les utilisateurs ayant accès aux données.

La grande avancée aujourd’hui est que les entreprises considèrent les données comme une des ressources qui leur sont utiles actuellement pour se développer. Leur interprétation et leur analyse font partie du processus interne qui garantit la continuité des opérations. Ainsi, elles priorisent la sécurité de l’information afin d’obtenir de bons résultats.

En ce sens, l’intégration de solutions améliorant la cybersécurité est désormais un des besoins en tête de liste des organisations qui souhaitent avoir une part de marché importante sur le secteur où elles opèrent.

Plan du site